Judo en général.

clic ---->    Le Judo sur Wikipedia   <----clic

ORIGINE DU JUDO

          Le judo est un art martial arrivé en France dans les années 30. D'origine Japonaise, il fut créé en 1882 par Maître JIGORO KANO.

 *PRESENTATION :

          Le judo est un art martial non violent issu du jiu-jitsu correspondant à une forme très sophistiquée de lutte à main nue. Les combats se déroulent sur une surface de 9 m². Le tapis est entouré d'une zone de sécurité d'une largeur de 1m. Les tatamis (tapis) mesurent 2 mètres de longueur sur 1 mètre de large, ils sont placés côte à côte et sont maintenus en place par un cadre en bois. Les compétitions sont placées sous l'autorité d'un arbitre qui se tient dans la zone de combat et de deux juges assis à des angles opposés du tapis. Les combattants doivent rester dans les limites de la zone de combat. Les pratiquants du judo, les judokas, cherchent à acquérir la souplesse du corps et des membres ainsi que la rapidité du déplacement (taï-sabaki ). Ayant l'esprit discipliné, apaisé et serein, possédant la maîtrise de leur corps et de leurs réactions, ils pourront alors venir facilement à bout d'un adversaire les attaquant.

          Les grades du judo sont divisé en deux : les KYU (élèves ) et les DAN (maître ). Le grade le plus élevé est le 12°DAN, attribué uniquement à JIGORO KANO. Le plus haut grade suivant est la ceinture rouge attribuée pour leur 10°DAN à 13 judokas masculins. Les couleurs correspondant aux différents DANS sont : Du 1°au 5°DAN la ceinture noire, du 6° au 8°DAN la ceinture rouge et blanche, du 9° au 11°DAN la ceinture rouge et le 12°DAN la ceinture large blanche. Les couleurs des grades en KYU: blanche 6°KYU->débutants, jaune 5°KYU, orange 4°KYU, verte 3°KYU, bleue 2°KYU et marron 1°KYU.

          La Fédération Française de Judo, créée en 1947, regroupe aujourd'hui environ 460 000 licenciés. La France est après le Japon, l'un des Pays du monde où le judo s'est le plus développé et les Français obtiennent de bons résultats dans les compétititons internationales. Le judo a été admis définitivement aux Jeux Olympiques en 1972 à Munich pour les hommes et en 1988 à Séoul pour les femmes.

Le Judo Jiu-jitsu, une discipline de défense.

          Le principe est né d'une réflexion légendaire d'un Japonais observant la neige tomber dans une forêt. Il remarqua que la branche du puissant chêne se brisait sous le poids de la neige et la branche de la petite saule, fléchissant sous le poids, se dégagea de la neige et se redressa comme avant. Issu des techniques ancestrales des Samouraïs, le judo est un excellent sport de défense.

 

LES REGLES DU JUDO :

          Tous les judokas (compétiteurs ) portent un judogi (kimono ) de judo, tenue ample blanche ou crème. La veste est maintenue par une ceinture enroulée deux fois autour de la taille. La couleur de la ceinture indique le grade du compétiteur. Au départ, les combattants sont face à face à 4 mètres l'un de l'autre et se saluent. Ce salut traditionnel fait partie du protocole et est exécuté avant et après chaque échange. Le combat commence lorsque l'arbitre dit Hadjimé (commencez ). Il dure au minimum 3 minutes et au maximum 20 minutes, sans plusieurs reprises : c'est un score décisif qui met fin au combat. Si la victoire n'est pas manifeste, les juges indiquent le vainqueur et c'est l'arbitre qui prend la décision. Les combats sont jugés en fonction des techniques de projections (nage-waza ) et des prises (katame-waza ). Les fautes sont également des éléments déterminants dans le score. Le but de chaque compétiteur est de marquer un IPPON qui vaut 10 points. Un IPPON est accordé pour une projection très puissante, lorsque l'adversaire a été soulevé jusqu'à hauteur d'épaule, pour un étranglement ou une clé efficace, pour une prise maintenue pendant 25 secondes. Un combattant qui ne parvient pas à marquer un IPPON peut recevoir un WAZARI qui vaut 7 points. Deux wazaris valent un IPPON. Si un combattant ne marque qu'un wazari mais est victime d'une faute grave, il peut gagner le combat. Un combattant peut également l'emporter avec un YUKO (5 points ).

          Le judo comprend une quarentaine de prises qui sont réparties en cinq catégories : les lancements de jambes et de hanches, les étranglements, les clés et les immobilisations.

          Les principales fautes sont les suivantes :

-se laisser tomber en arrière délibérement lorsque l'adversaire effectue une prise dans le dos.

-faire preuve d'une attittude exagérément défensive.

-tirer l'adversaire vers le bas dans le but d'entamer un combat au sol.

-saisir le pied ou la jambe de l'adversaire au début du combat (à moins de faire preuve d'un talent inhabituel) .

-poser la main, le pied, le bras ou la jambe sur le visage de l'adversaire ou tenir son judogi entre les dents.

-exécuter des clés sur les articulations à l'exeption du coude.

          Les fautes sont sanctionnées de la manière suivantes :

*SHIDO les juges prennent note de la faute mais aucune sanction n'est prise.

*CHUI réprimande et donne un YUKO à l'adversaire (3 points ).

*KEIKOKU est un avertissement et donne un WARARI à l'adversaire (5 points ).

*HANSOKU-MAKE disqualifie le combattant et donne un IPPON à l'adversaire (10 points).

Deux CHUI donnent lieu à un KEIKOKU. Un judoka qui reçoit 3 réprimandes est disqualifié. Les sanctions s'ajoutent au fur et à mesure du même combat, même si la sanction n'est pas portée sur un fait identique.

          Comme dans les autres arts martiaux, l'arbitre tient compte de la façon dont sont exécutés les techniques. S'il n'y a pas de différences de score, la victoire peut être attribuée au combattant dont le style, la technique et l'esprit du combat ont été jugées supérieur.

Les combattants luttent corps à corps, saisissent le judogi et mettent en application le savoir enseigner par le professeur et ce, afin de gagner le combat. Un seul mouvenemt exécuté parfaitement peut faire gagner le combat en quelques secondes.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×